En regardant tomber Kobané – C dans l’air, 14 octobre 2014

C dans l'air 14.10.14

France 5       > Regarder l’émission      > Le site de l’émission     > Détails  

Une réunion militaire de la coalition internationale se tient ce mardi  à Washington alors que la campagne de frappes aériennes n’empêche pas l’organisation terroriste Daech d’avancer en Irak et en Syrie, notamment à Kobané. En dépit des raids menés quotidiennement et de la résistance farouche des combattants kurdes, les djihadistes ont réussi lundi à prendre position pour la première fois  dans le centre de cette ville toute proche de la frontière turque. Une localité devenue aux yeux du monde le symbole de la lutte contre les terroristes d’EI et dont la situation dramatique réveille les tensions entre Turcs et Kurdes en Turquie.

Dernière ville kurde de Syrie à résister à l’avancée des djihadistes, Kobané est assiégée depuis près d’un mois par les chars et l’artillerie lourde de l’EI, et menace à tout moment de s’effondrer. Révoltés par le sort de la population et par l’inaction d’Ankara, les Kurdes de Turquie ont massivement manifesté le 7 octobre dernier. Des mouvements qui ont dégénéré en heurts avec la police, en scènes de vandalisme, et qui ont fait 21 morts, principalement parmi les manifestants. Depuis, dans certaines zones du sud-est à majorité kurde, un couvre-feu a été déclaré.

La Turquie a également déployé d’importants renforts militaires, notamment des blindés, le long de sa frontière face à la ville de Kobané. Mais malgré le feu vert donné la semaine dernière par le Parlement à une intervention militaire en Syrie, les soldats turcs demeurent immobiles. Les autorités refusent pour l’heure de donner l’ordre d’intervenir au motif qu’une telle opération pourrait renforcer par ricochet le président syrien, Bachar Al-Assad et les Kurdes de Syrie. Hier soir, Ankara a d’ailleurs bombardé des positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le sud-est de la Turquie, une première depuis le cessez-le-feu décrété par les rebelles kurdes en mars 2013.

En visite ce mardi à l’Institut du monde arabe, à Paris, François Hollande a appelé « tous les pays concernés », et « au-delà de la coalition » internationale participant à la lutte contre Daech, à fournir « tous les moyens nécessaires » à ceux qui combattent sa progression, notamment à Kobané. Le chef de l’Etat a aussi appelé la Turquie à ouvrir sa frontière pour permettre d’aider la résistance de la ville syrienne  face aux terroristes qui en attendant continuent de martyriser le peuple kurde.

Avec Vincent Desportes, Dorothée Schmid et Berivan Akyol.

           > Regarder l’émission                          > Le site de l’émission
Publicités

À propos MJ Sfeir
Communication, Edition, Web Les Cahiers de l'Orient

One Response to En regardant tomber Kobané – C dans l’air, 14 octobre 2014

  1. Excellente émission où même les regards parlaient …
    Belle coalition que celle de la honte aux relents de pétrole et de gaz avec ou sans soufre où flotte l’ombre de la mort et du désordre.
    Les victimes manipulées tombent en masse égorgées sur l’autel de l’hégémonie financière sous l’oeil étonné de paltoquets en habit d’hommes d’état , sans états d’âme.
    Ils ont ouvert les portes de l’enfer à vouloir reconstruire une région pour mieux la piller .
    Vite , vite , de l’air et de la lumière , on commence à y voir , mais l’atmosphère est encore irrespirable .
    André Sivrissarian

%d blogueurs aiment cette page :