Liberté, égalité, fraternité, laïcité

© France 3 Champagne-Ardenne

© France 3 Champagne-Ardenne

Oui, nous sommes tous Charlie.

Oui, ils ont voulu assassiner la liberté ; celle de la presse, mais également notre liberté d’expression à tous.

Oui, ils ont voulu assassiner la république, et surtout son quatrième pilier : la laïcité.

Non, il ne faut pas faire l’amalgame avec l’islam et les musulmans. Les meurtriers d’hier ne sont que des terroristes, des barbares, des criminels qui ne relèvent d’aucune foi, d’aucune religion, et ils doivent être traités comme tels.

Mais, si notre police et nos services sont bons, le sommes-nous aussi ? N’est-il pas temps de redevenir citoyens, c’est-à-dire co-responsables de la cité ? A chacun d’entre nous revient la responsabilité de rester vigilant, d’éviter l’hypocrisie ; non, le monde n’est pas beau, non, la gentillesse ne règne pas. Le monde n’est que ce que nous en faisons, tous autant que nous sommes.

Aujourd’hui, c’est la res publica qui est menacée dans son ensemble. Faussement attribuée à Voltaire, la phrase « Je peux ne pas être d’accord avec toi, mais je me battrai jusqu’au bout afin que tu puisses exposer tes idées, tout comme moi. » demeure plus que jamais un phare dans le chaos.

Il ne suffit pas d’être tous Charlie. Pour Wolinski, pour Charb, pour Cabu et Tignous, pour tous les autres tombés au champ d’honneur citoyen — dont, faut-il le rappeler, deux employés de confession musulmane — il faut que Charlie Hebdo continue de vivre et de paraître.

Nous devons tous nous mobiliser, non seulement spontanément rassemblés par l’émotion, non seulement unis dans un front commun contre la barbarie, mais aussi, mais surtout, en résistant à la peur, à la haine, à l’autocensure. Faisons en sorte que Charlie Hebdo et ses corollaires satiriques, avec pour seules armes crayons, humour iconoclaste et autodérision, puissent continuer à faire respirer la république française.

L’esprit de Charlie vivra grâce à chacun d’entre nous.

À propos Antoine Sfeir
Journaliste, politologue, enseignant, directeur des Cahiers de l'Orient.

5 Responses to Liberté, égalité, fraternité, laïcité

  1. Et cela ne fait rien si le modérateur efface ce que j’écris; je suis allée hier sur le blog des cahiers de l’orient et j’ai hésité à écrire : je suis Charlie, j’avais peur que vous ne vous manifestiez pas!
    Merci

  2. poujolannie2@yahoo.fr says:

    Merci pour cette réaction, Antoine. Tout est dit. Oui, soyons réalistes et cessons de nous cacher derrière notre petit doigt, soyons courageux, défendons nos valeurs pour notre humanité et pour le monde qui attend nos enfants et petits-enfants. Je ne cesse de me rappeler ce que tu disais il y a déjà un certain nombre d’années, concernant ces hommes en blanc, si discrets, qui formataient dans les banlieues les esprits faibles et dont l’état ne mesurait pas la malveillance. Et aussi que nous étions rentrés dans une ère de terrorisme… Nous y sommes rentrés de plain pied, mais où est la surprise quand on s’intéresse un peu à ce qui se passe dans le monde, à commencer par les musulmans eux-mêmes, parmi les premières victimes. Puissions-nous rester longtemps des « Charlie » ! Amitiés Annie

    >

  3. jacques Terzibachian says:

    Cher Monsieur.Il est particulièrement important que des personnes de votre pertinence puissent nous dépassionner, sans stigmatiser, car il est certain que bien des hypocrites  « la main sur le coeur, les yeux dans les yeux »  vont tenter de tirer les marrons du feu tout en y lançant de l’huile dessus. C’est ce qui ne peut que faire le jeu des fous extrémistes de toutes religions, et bien des personnages politique. Bien cordialement. J. Terzibachian.

  4. La liberté d’expression est un droit fondamental inhérent à la vie. Les presses internationales sont unanimes pour rendre hommage aux personnes décédées par un acte de barbarie, perpétré par des gens mal éduqués qui confondent le premier et le deuxième degré si cher à notre nation. La France a su donner une image citoyenne au monde. Elevons nos plumes et nos crayons, si ce n’est par l’humour, pour élever les consciences face aux sectarismes et à la sacralisation aveugle !

%d blogueurs aiment cette page :