« Daech veut nous diviser » – Notre Temps, 27/07/16

Par Jean-Christophe Martineau, le 27 juillet 2016
Antoine Sfeir: "Daech veut nous diviser"Notre temps Logo
Le politologue Antoine Sfeir, spécialiste du Moyen-Orient et du monde musulman, réagit pour Notre Temps à la prise d’otage et à l’assassinat du Père Jacques Hamel, à l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, le 26 juillet 2016.

Notre Temps : Les chrétiens sont-ils des cibles prioritaires pour Daech ? – Oui, et ce n’est pas nouveau. Les chrétiens sont depuis plusieurs années une cible pour les islamistes et les salafistes.  Regardez ce qu’il se passe au Pakistan ; souvenez-vous de ce qu’il s’est passé en Inde, en Irak, en Syrie, au Liban et surtout en Égypte contre les coptes. La nouveauté est que cela survienne en France. Aujourd’hui, les églises, les gens d’églises et les croyants, chez nous, sont devenus des cibles. C’est sans précédent. La cible elle-même, le curé, a été choisie parce qu’elle représentait un symbole. C’est grave. Ce qui est étonnant, c’est qu’il n’y ait pas encore eu (l’interview a été réalisée le 26 juillet 2016 à 16h00) de fatwa de dignitaires musulmans condamnant  les auteurs du meurtre et qui les mettent au ban de l’islam.

L’imam de la commune a condamné ces actes…

Il ne s’agit pas seulement de condamner, mais de lancer des édits religieux, des fatwas, contre ces gens-là ! Qu’ils soient présentés, au sein de la communauté musulmane, comme des barbares qui ne peuvent en aucun cas se réclamer de l’islam. Et cela n’a encore jamais été fait.

La société française est-elle capable de résister à l’engrenage de violence dans laquelle les terroristes veulent l’entraîner ?

Oui, bien entendu. Et d’abord, arrêtons de rejeter les défaillances de sécurité sur les uns ou des autres. C’est indécent… La société française a connu pire : du temps des anarchistes à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, par exemple, ou encore pendant la guerre d’Algérie. Nous sommes capables de résister individuellement et collectivement. Mais il faut savoir que la menace est réelle. Cela suppose que nous changions nos habitudes ; que nous devenions plus vigilants, plus citoyens, plus responsables de la cité et plus solidaires aussi. Plus vigilants vis-à-vis de tout ce qui peut nous paraître suspect, sans tomber dans la délation. Et c’est là, la difficulté.

Est-ce en raison de la laïcité à la française que nous sommes visés ?

Les terroristes veulent nous mettre au défi de sauvegarder une communauté nationale, avant tout laïque. En tant que citoyen et laïc, je n’ai à faire cas ni du christianisme, ni de l’islam, ni du bouddhisme, ni du judaïsme…  Je suis citoyen républicain et laïc avant tout ! Les gens de Daech veulent, à travers le fait religieux, nous diviser. Mais la laïcité est « englobante » et nous permet de vouloir vivre ensemble. Le rôle de la République est-il d’accepter l’islam en tant que système ou d’intégrer les citoyens de confession musulmane ? La République laïque est une et indivisible, elle ne peut pas se plier à d’autres lois. Mais en revanche, intégrer les citoyens de confession musulmane, c’est possible et c’est que nous faisons tous les jours à l’école, dans les entreprises, les administrations, les universités, les laboratoires de recherches…

 

Advertisements

À propos MJ Sfeir
Communication, Edition, Web Les Cahiers de l'Orient

Laisser un commentaire (Tous les commentaires sont lus par un modérateur avant leur publication. Votre adresse e-mail ne sera pas visible.)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :