La démocratie en danger : L’enseignement islamiste saoudien

Toujours disponible et, hélas, d’actualité…

(cité par Pierre Conesa sur LePoint.fr le 12/09/16)

lenseignement-islamiste-saoudienDepuis les attentats du 11 septembre, l’Arabie saoudite, dont la prospérité repose principalement sur la production pétrolière, s’est engagée auprès de la communauté internationale à lutter contre le terrorisme. Mais ce pays étant régi par le wahhabisme, la doctrine religieuse ultra orthodoxe dont se revendique les intégristes actifs, on est en droit de se demander ce qui est enseigné dans ses écoles. Ce livre reprend un rapport accablant du CMIP établi à partir de l’étude et de l’analyse de 93 manuels scolaires saoudiens. 
On y apprend que ces ouvrages prônent un système de gouvernement, un statut de la femme et de l’enfant relevant, aux mieux, des siècles les plus obscurs de l’Occident. On ne peut qu’être effaré par la vision qui est donnée de la modernité aux saoudiens de 6 à 16 ans. Elle est présentée comme la principale source de l’amoralité et du mal. Quant aux chrétiens et aux juifs, ils sont désignés comme des ennemis à combattre pour la plus grande gloire de l’islam.
Mieux que n’importe quel discours polémique, cette enquête menée par le CMIP révèle à quel point l’islamisme politique est ennemi de la démocratie et de la liberté individuelle. Elle prouve, s’il en était besoin, que l’accès aux sciences comme au progrès technique ne va pas forcément de pair avec un changement des mentalités. Il y a plus grave encore : l’Arabie Saoudite ne limite pas cet enseignement à son propre territoire, car elle finance, à travers le monde, des écoles qui diffusent le même discours de haine et de rejet de l’autre. On ne peut donc s’étonner de l’émergence récente, au sein de pays démocratiques, de groupements politico-religieux qui sont une véritable menace pour notre civilisation.

LA DÉMOCRATIE EN DANGER. L’ENSEIGNEMENT ISLAMISTE SAOUDIEN du CMIP-France, traduction d’Amon Groïss, Éditions Berg International, 2004.

À propos MJ Sfeir
Communication, Edition, Web Les Cahiers de l'Orient

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :