Malek, adieu l’ami !

© Vincent Fournier pour Jeune Afrique

Ta voix s’est tue, hélas.
Une voix de lumière, celle d’un homme rationnel, d’un musulman serein, d’un sachant espiègle.

Tu as passé trente ans de ta vie à transmettre, à convaincre, mais aussi à lutter contre l’aveuglement de ceux qui se réclament faussement d’une lecture littéraliste et archaïque de l’islam. Tu donnais les armes intellectuelles et spirituelles pour le combattre, plaçant la raison au centre de tes travaux, dans la droite ligne d’Ibn Khaldoun, d’Ibn Ruchd (Averroès) et d’Ibn Sina (Avicenne). Tes multiples casquettes d’anthropologue, de psychologue, de politologue, de philosophe, tu les mettais au service de cet islam des Lumières que tu fus l’un des premiers à ressusciter. 

Comme le dit justement ton prénom, Malek, tu possédais une grande richesse en toi, cette force intérieure que tu transmettais aux jeunes qui te rencontraient. Ton islam empreint de soufisme était une lumière dans les ténèbres du chaos que connaît l’espace arabe. Écouté, entendu parfois, mais rarement suivi par nos gouvernants, tu ne cessais de tenter de les convaincre d’agir autrement. Tu préconisais d’introduire l’enseignement de l’histoire de l’islam, au même titre que celle du judaïsme et du christianisme, pour mieux comprendre les échanges millénaires et les enchevêtrements des situations au Proche et Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans le reste du monde.

Avec ton bâton de pèlerin, tu parcourais la France entière, multipliant les rencontres et faisant œuvre de pédagogie et de décryptage. Auteur prolifique, tu t’inspirais de références ancestrales pour montrer une vision progressiste de l’islam. Tu ne t’es pas ménagé, malgré la maladie, tu continuais à plonger au plus profond de l’être pour montrer la paix, l’amour et la beauté de cette religion, tant méconnue et si malmenée par une partie des siens.

Ya Malek, tu fus un combattant de l’altérité et du respect de l’autre, de sa reconnaissance, de la nécessité de la connaissance. Co-naissance ! Connaître ensemble dans une renaissance de l’être, quelle que soit sa confession, sa communauté, son identité. Tes mots d’ordre étaient justice, ouverture, progrès, universalisme, humanisme. Tout en affirmant haut et fort ton arabité, tu n’as eu de cesse de vouloir éloigner Orient et Occident des « lieux de confrontation », de bâtir des passerelles entre les deux et de mettre en avant ta foi sans jamais céder aux sirènes du sectarisme.

Tu nous manques déjà. Ta voix s’est tue, mais heureusement, tes écrits restent. Nous serons nombreux à les reprendre et à les diffuser inlassablement, pour qu’enfin le monde comprenne qu’il ne faut pas laisser les religions, organisations temporelles créées par l’homme, tuer la foi.

À lire et relire :
Encyclopédie de l’amour en islam, Payot, 2003
Manifeste pour un islam des Lumières, Fayard /Pluriel, 2004
L’islam et la raison, le combat des idées, Tempus Perrin, 2006
Traduction du Coran et Dictionnaire encyclopédique du Coran, Fayard, 2009
L’islam de chair et de sang, J’ai Lu, 2012
Changer l’islam, dictionnaire des réformateurs des origines à nos jours, Albin Michel, 2013
Revue Noor (« Lumière »), éditée en 2013 par la Fondation pour un islam des Lumières.
L’Érotisme arabe, Bouquins, 2014
L’inconscient de l’islam, CNRS, 2015
Comprendre le Coran, Payot, 2015
Mohammed, prophète de l’islam, CNRS, 2016
Désir et beauté en islam, CNRS, 2016

Publicités

À propos Antoine Sfeir
Journaliste, politologue, enseignant, directeur des Cahiers de l'Orient.

One Response to Malek, adieu l’ami !

  1. J’apprécie précieusement les écrits de Mr. Antoine SFEIR

Laisser un commentaire (Tous les commentaires sont lus par un modérateur avant leur publication. Votre adresse e-mail ne sera pas visible.)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :