Les Cahiers de l’Orient

imageAntoine Sfeir a créé les Cahiers de l’Orient, revue d’études et de réflexion sur le monde arabe et musulman, en 1985.

Voir le site

S’abonner

Catalogue

Consacrer une revue d’études et de réflexion au monde arabe et musulman ne relève pas d’une posture intellectuelle mais bien d’une évidente nécessité. Depuis 27 ans, les Cahiers de l’Orient sont toujours une passerelle, un pont de connaissance et d’explication des phénomènes animant cet espace géographique.

Une zone de tempêtes

L’univers arabe et musulman est aujourd’hui, et depuis des décennies, une région explosive de notre monde. Sur cette partie de la planète s’accumulent nombre des préoccupations majeures de l’époque et se joue une part importante de son évolution. La violence paraît la définir : États dressés les uns contre les autres, peuples contre peuples, peuple contre l’État… Des guerres israélo-arabes aux soulèvements populaires encore en cours, en passant par les guerres irakiennes et celle du Liban, cet espace est une véritable zone de tempêtes.

Cependant, au-delà des luttes politiques et des conflits meurtriers, de véritables bouleversements s’opèrent, à plus d’un niveau, au sein de ces sociétés. Les tensions y demeurent vives entre la modernisation politique et économique d’une part et les intégrismes d’autre part. Les héritages de la tradition se heurtent constamment aux modèles séculiers empruntés à l’Occident. Les problèmes économiques soulèvent des interrogations, autant sur les stratégies de développement que sur l’insertion de la région dans le système économique international. Parallèlement, nous sommes face à une extrême diversité de peuples, une grande richesse historique et une culture en perpétuel mouvement.

Face à cet ensemble passionnant et enchevêtré de questions et de problèmes, Les Cahiers de l’Orient se proposent de saisir la réalité spécifique du monde arabe et musulman d’aujourd’hui. Notre objectif est d’offrir au lecteur une analyse sérieuse et sereine de cette région du monde sur les plans politique, économique, social et culturel.

Vivre ensemble en France

Comment, par ailleurs, ne pas s’intéresser aux phénomènes migratoires sur les rives de la Méditerranée ? Plus de cinq pour cent de la population française est d’origine maghrébine et de culture, sinon de religion, musulmane. La France comptait il y a cinquante ans les meilleurs orientalistes et islamologues. Aujourd’hui, la communauté nationale semble méconnaître les fondements de l’Orient et de l’islam, une ignorance et une confusion qui entraînent souvent la peur et le rejet.

Les Cahiers de l’Orient cherchent, dans ce contexte, à incarner la compréhension et de la communauté de destin entre les peuples des deux rives de la Méditerranée, comme à l’intérieur de l’Hexagone. Non seulement dans un contexte de « coexistence », mais dans celui d’une véritable volonté de vivre ensemble.

Une revue francophone

Les Cahiers de l’Orient se situent résolument aux confluents du dialogue et de la tolérance. Si nous avons choisi la langue française comme instrument et véhicule de notre expression, c’est parce que nous avons la conviction que l’espace géographique et intellectuel de la francophonie est l’un des lieux privilégiés de la liberté et des valeurs humanistes.

Qualité et accessibilité 

Intimement associés au Centre d’études et de recherches sur le Proche-Orient et l’Afrique du Nord (CERPOMAN), les Cahiers de l’Orient ont toujours voulu promouvoir de jeunes chercheurs et les publier régulièrement ; ils ont également recueilli l’expérience des reporters de terrain. Alliés à la fois des universitaires et des journalistes, nous gardons une exigence de qualité tout en souhaitant que la lecture reste accessible : c’est pourquoi nous demandons aux premiers d’écrire simplement et aux seconds de rédiger avec rigueur.

Nous croyons fermement qu’il n’est point besoin d’être compliqué pour rendre intelligibles des situations complexes.

7 Responses to Les Cahiers de l’Orient

  1. Mat Matblond says:

    Je suis d’accord, mais pourquoi le Qatar et l’Arabie financent-ils le djihadisme?

    • Tout simplement parce que le jihadisme salafiste est dans la droite ligne de leur doctrine rigoriste et fondamentaliste : le wahhabisme. Ils s’en mordent toutefois les doigts aujourd’hui et tentent d’endiguer un phénomène qu’ils ne contrôlent plus, en adhérant à la coalition internationale contre Daesh.

  2. Ping : La terreur de l’État islamique – Slate / France 24, 25/09/14 | Le blog d'Antoine Sfeir

  3. Ping : Riyad a beaucoup promis, mais aucun contrat important n’a été signé – Le Point, 26/01/15 | Le blog d'Antoine Sfeir

  4. Ping : Salman, le nouveau roi d’Arabie saoudite – France TV Info, 23 janvier 2015 | Le blog d'Antoine Sfeir

  5. Ping : LIBAN… 40 ans D’ECHECS ET D’ESPOIRS au salon du livre de Beyrouth le 24 octobre 2015 A 17h! | LINA ZAKHOUR

  6. Ping : LIBAN… 40 ans D’ECHECS ET D’ESPOIRS. DEBAT EVENEMENT au salon du livre de Beyrouth le 24 octobre 2015 A 17h! | LINA ZAKHOUR

Laisser un commentaire (Tous les commentaires sont lus par un modérateur avant leur publication. Votre adresse e-mail ne sera pas visible.)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :