« Il y a une demande de France dans le monde arabe » Filfax, 22/03/17

logo-filfax-272x90  Par Gilles TRIOLIER
Egypte vive-la-revolution-24.jpg

Le soir de la chute de Moubarak, le 11 février 2011 sur la place Tahrir, au Caire (Samuel Forey)

Que reste-t-il des « printemps arabes », six ans après ?

Deux choses principales : les jeunes du monde arabe, qui représentent 70 % de la population, se sont emparés de la rue et ils ne la quitteront plus jamais. Leur parole s’est libérée, et on le voit très bien dans la presse. C’est quelque chose qui est resté, on ne peut pas faire fi aujourd’hui de cet héritage de 2011.  Maintenant, ce que sont devenus les printemps arabes, c’est une autre question.  Lire la suite

L’Opep a-t-elle encore la main ? BFM Business, 29/11/16

image

bfmbusiness-logoLes Décodeurs de l’éco du mardi 29 novembre présentés par Fabrice Lundy.

Ce serait une première en huit ans si l’Opep parvenait à limiter sa production

Lire la suite

L’Égyptien Al Sissi menacé de turbulences – L’Opinion, 08/11/15

Crash de l’Airbus russe : l’Egyptien Al-Sisl'Opinion logosi menacé de turbulences si l’attentat est avéré – Interview : Gilles Sengès – 08 novembre 2015 à 15h06

IMG_1245

© Sipa Press

Pour Antoine Sfeir, analyste du monde arabe, le maréchal Al-Sissi a bénéficié jusque-là d’une période de grâce auprès d’une population qui attend aujourd’hui des résultats sur le terrain. 
Les faits – Les enquêteurs qui mènent les investigations sur l’accident d’un Airbus russe le 31 octobre dernier dans le Sinaï sont « sûrs à 90% » qu’un bruit enregistré par les boîtes noires de l’appareil  Lire la suite

« Les étudiants de l’Ileri veulent comprendre le monde pour s’engager et le changer » – Le Monde blogs, 30 octobre 2014

Le Monde blogs, par Olivier Rollot

Le Monde logoAS chaiseFondé en 1948, l’Ileri forme chaque année 200 étudiants après le bac (bachelor) ou en master pour devenir des spécialistes des relations internationales. C’est fort logiquement à l’une des personnalités les plus reconnues en la matière en France, particulièrement actif sur le Moyen Orient et le monde musulman, Antoine Sfeir, qu’est revenue cette année sa présidence.

Lire la suite

L’homme qui simplifie « l’Orient compliqué » – Le Point.fr, le 31 octobre 2013

AS LePoint 31_10_13Publié le 31/10/2013 à 12:50 par Armin Arefi

Le politologue franco-libanais anime en partenariat avec Le Point.fr une série de dix conférences pour mieux décrypter cette région en ébullition. Portrait.

Lire la suite

La colère des Séoud – L’Opinion, 23 octobre 2013

l'Opinion logo
Publié le 22.10.13 à 17h08
Mis à jour le 23.10.13 à 10h08

Autres chroniques dans L’Opinion

La colère des SéoudPourquoi Riyad boude les Nations Unies

L’annonce par l’Arabie séoudite de son refus d’occuper sa place de membre non permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies démontre, s’il en était besoin, le malaise qui traverse actuellement le royaume wahhabite. Lire la suite

Égypte : à qui la faute ? L’Opinion, 20 août 2013

l'Opinion logo

Publié le mardi 20 août à 10h00
Mis à jour le mercredi 21 août à 15h05

L’état d’urgence décrété par l’armée en Égypte s’inscrit dans le processus engagé en janvier 2011

AS L'Opinion Chronique

Acte III de la révolution, l’état d’urgence décrété par l’armée en Égypte s’inscrit dans le processus engagé en janvier 2011. L’acte I a démarré à l’initiative d’une jeunesse instruite, issue en majorité de la classe moyenne, connectée à Internet, vite rejointe par les plus pauvres, des forces de gauche, des nationalistes arabes, ainsi que par des minorités religieuses et des libéraux. Les Frères musulmans avaient alors boycotté les premières manifestations avant d’essayer de les contrôler. Lire la suite

L’Orient Le Jour : lauréat du prix Livre et droits de l’homme

OLJÀ LA UNE | olj.com et AFP | 29/07/2013

LA BONNE NOUVELLE DU LUNDI

AS OLJ

Coupures d’électricité, crise économique, malaise social, clivages politiques accrus, tensions communautaires… Face à l’ambiance générale quelque peu délétère, L’Orient-Le Jour se lance un défi : trouver une bonne nouvelle chaque lundi.

Le journaliste, écrivain et politologue franco-libanais Antoine Sfeir a remporté le prix Livre et droits de l’Homme pour son essai intitulé « L’islam contre l’islam« , a annoncé mardi dernier la mairie de Nancy, en Meurthe-et-Moselle (est de la France). Lire la suite

« Tout honnête homme attiré par l’Orient devrait le lire » – Le Figaro, 17 avril 2013

Figaro 17-04-13

Réajustements diplomatiques

CO 110L’éditorial d’Antoine Sfeir, directeur de la rédaction des Cahiers de l’Orient

Numéro 110 ~ Spécial Iran (printemps 2013)

En trente ans, l’Iran a connu deux révolutions : celle de 1979, qui a vu l’avènement de la République islamique, et celle de 2009, avec la contestation populaire qui a suivi la réélection forcée de Mahmoud Ahmadinejad à la tête de l’État. Y en aura-t-il une troisième à l’occasion des élections présidentielles de juin prochain ? Certains n’ont pas hésité à dire que c’est en réalité à Téhéran, quand les jeunes Iraniens défiaient à la fois les Pasdaran et les milices Bassiji d’Ahmadinejad, que le « printemps arabe » avait commencé. Lire la suite

France 24 le 13 février 2013

France 24   Invité de l’entretien d’Armelle Charrier sur France 24 le 13/02/13.

Matinale de BFMTV le 7 février 2013

Invité de la Première Édition de Christophe Delay. 

24h après l’assassinat de l’opposant tunisien Chokri Belaïd, la crise politique fait rage en Tunisie. Quel avenir pour le pays, deux ans à peine après la révolution ?

Il pleut sur le Proche-Orient

L'éminence grise de la Confrérie des Frères musulmans, Khairat el Shater, libéré de prison en mars 2011.

L’éminence grise des Frères musulmans, Khairat el Shater, libéré de prison en mars 2011.

L’Égypte est à feu et à sang depuis plusieurs jours. Si les événements se sont accélérés en raison d’un verdict judiciaire rendu contre 21 supporters du ballon rond – responsables, selon l’enquête, d’émeutes sur le stade ayant fait plus de soixante-dix morts il y a un an jour pour jour – cette décision a été un prétexte pour les révolutionnaires de plusieurs villes, dont Le Caire, de reprendre possession de la rue. Leurs slogans s’articulent de plus en plus autour de la situation socio-économique : les indécisions et les tergiversations du gouvernement en sont la cause essentielle – mesures prises par la présidence et contredites par le cerveau de Frères musulmans, Khairat Al Shater, auquel les fonctionnaires de la présidence, sinon Mohammed Morsi lui-même, semblent obéir au doigt et à l’œil. Lire la suite

Mali : quels enjeux ? Quelles perspectives ? C à dire, 28/01/13

France 5AS_France5Invité d’Axel de Tarlé dans C à Dire sur France 5, le 28 janvier 2013 à 17 h 30.

L’émisson  –   Video

Le Point, 24 janvier 2013

Le Point logo

*

Le_Point 24 janvier 2013

Élections en Israël : la boîte à surprises

Yaïr Lapid, chef du parti centriste Yesh Atid (Il y a un futur), arrive en deuxième position aux élections du 22 janvier.

Les résultats des élections législatives israéliennes laissent une fois de plus apparaître un émiettement de l’électorat. Au-delà du score décevant (31 députés sur 120) de Benyamin Netanyahou par rapport aux prévisions des sondages – malgré l’alliance du Likoud avec la formation nationaliste Israel Beitenou d’Avigdor Lieberman – au-delà de la surprise créée par le parti Yesh Atid (Il y a un futur, 19 sièges à la Knesset), du journaliste Yaïr Lapid – ce laïque centriste qui a ébranlé en un an l’échiquier politique israélien – l’éclatement de la scène politique appelle quelques réflexions.

En premier lieu, bien que ce scrutin ait été dominé par la situation économique et sociale du pays, Israël ne peut désormais éviter les questions régionales et internationales. Aujourd’hui entouré par des régimes de plus en plus islamistes Lire la suite

Égypte : savoir raison garder

Un Égyptien vote lors du referendum sur la Constitution, le 15 décembre 2012 au Caire.

Un Égyptien vote lors du referendum sur la Constitution,
le 15 décembre 2012 au Caire.

Les résultats du premier tour du referendum sur la Constitution en Égypte ont donné un léger avantage aux islamistes des Frères musulmans. Sauf surprise, le second tour s’inscrira dans la même veine. Malgré un faible taux de participation (moins du tiers des électeurs inscrits), ce résultat est déjà fortement significatif : le peuple égyptien est d’ores et déjà coupé en deux. C’est en cela que le président Morsi a échoué. Depuis des millénaires, le chef de l’État égyptien doit revêtir la stature de pharaon, avec la double couronne qui relie la Haute et la Basse Égypte, et la population rurale à celle des villes. Lire la suite

Le devoir de Pharaon

M. Morsi a endossé l’habit
de H. Moubarak (Reuters)

Pour la première fois de leur histoire, les Frères musulmans font, à grande échelle, l’expérience du pouvoir. Comme beaucoup de partis extrémistes avant eux, ils sont passés sans transition du droit de contestation, souvent clandestin, au devoir indéniable de responsabilité. Par la position de leur représentant à la tête de l’État, Mohammad Morsi, ils sont enfin en train d’apprendre la difficile équation de l’autorité, en même temps que cette maxime de l’Égypte éternelle : le pouvoir n’est pas une fin en soi. Lire la suite

Proche-Orient : l’escalade des armes

AS_Cdansl'airFrance 5Émission C dans l’air du mercredi 5 décembre 2012 sur F5 avec Leila Shahid, Pierre Servent, Frédéric Encel et Hasni Abidi.

Palestine : la médaille et son revers

Le projet E1, en rose au centre de la carte (source OCHA)

Le projet E1 (en rose au centre de la carte) peut potentiellement couper le nord du sud de la Cisjordanie et achever l’encerclement oriental de Jérusalem-Est (source OCHA)

L’actualité apporte décidément son lot quotidien de bonnes et de mauvaises nouvelles. Ne boudons pas notre satisfaction : le vote accordant à la Palestine le statut d’observateur non membre aux Nations unies est une bonne, une très bonne nouvelle. Certes, la frustration de ce peuple n’est pas totalement éteinte, mais ce premier pas reste un acquis réel, malgré le vote négatif des États-Unis. D’autant plus que, le jour même, le secrétaire d’État américain Mme Hillary Clinton n’a pas manqué de tancer le gouvernement israélien pour les permis de construire accordés à 3.000 logements en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est.

L’attitude du gouvernement israélien, bien qu’elle soit devenue une habitude, est pour le moins irresponsable. En adoptant la fuite en avant, Benyamin Netanyahou cherche à mettre le monde entier, et en premier lieu les Palestiniens, devant le fait accompli : Lire la suite

Égypte : la révolution en marche

Le président égyptien Mohammad Morsi
(Reuters/Amr Abdallah Dalsh).

Lorsqu’un homme concentre entre ses mains les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, on appelle cela dans toutes les langues du monde : un dictateur.

Le président Morsi a tenté ce coup de force sans s’attendre, semble-t-il, à une telle réaction généralisée – non seulement de la part des libéraux, aujourd’hui bien divisés, mais également de l’Église copte et de l’Université Al-Azhar, véritable « Vatican de l’islam sunnite ».

Certes, les Frères musulmans peuvent aujourd’hui organiser une contre-manifestation aussi importante ; certes, leur slogan électoral « Votez pour nous, sinon vous votez contre l’islam » a fonctionné en 2011 ; mais seront-ils aussi écoutés cette fois-ci ?  Lire la suite

Œil pour œil, sang pour sang ?

Un soldat israélien durant une simulation d’invasion de la bande de Gaza, samedi 17 novembre. (Reuters/Amir Cohen)

Les opérations militaires israéliennes, dans la bande de Gaza ou ailleurs, se suivent et se ressemblent : un discours politique jusqu’au-boutiste et des représailles massives.  Seuls les noms changent,  d’une poésie cruellement ironique – « Paix en Galilée » (1982), « Arc en ciel » et « Pluie d’été » (2006) – ou d’un impitoyable lyrisme : « Raisins de la colère » (1996), « Jours de pénitence » (2004), « Plomb durci » (2008) et, à présent, « Pilier de défense ». Cette dernière appellation n’est d’ailleurs pas sans évoquer la caractérisation de l’armée israélienne, Tsahal, acronyme pour « Armée de Défense d’Israël’. Une force qui a entre autres à son actif l’attaque éclair contre l’Égypte en 1956, conjointement avec la France et le Royaume-Uni, et la guerre « préventive » de 1967, au cours de laquelle l’État hébreu anticipa le conflit en laminant les aviations arabes.

Depuis le début de cette guerre interminable, qui remonte au mandat exercé par les Britanniques sur la Palestine (1919-1947), chacun des deux adversaires s’est progressivement construit une identité fondée en grande partie sur l’affrontement avec  l’autre, ainsi qu’un argumentaire rapidement cristallisé autour deux notions antagonistes : Lire la suite

Film anti-islam : pourquoi les extrémistes en profitent pour manifester

18 septembre 2012 : analyse sur Le Plus du Nouvel Observateur 

Est-on en train de revivre l’épisode dramatique des caricatures du prophète Mohammad, qui avaient embrasé le monde musulman en 2005 ? Pour Antoine Sfeir, on y retrouve le même mécanisme : des manifestations violentes encouragées en sous-main par les partisans de l’islam le plus radical.

 

De nombreuses violences ont fait suite à la diffusion de ce film, considéré comme blasphématoire et réalisé par un Américano-israélien. Avec la distance qu’on peut avoir a posteriori, on est en droit de se poser quelques questions fondamentales.

 

Ce film, véritable navet de bas étage, met en scène Lire la suite

Benoît XVI au Liban : pour quoi faire ?

La visite du pape au Liban est doublement stratégique : en premier lieu, Benoît XVI vient dire sa solidarité aux chrétiens en Orient : ceux d’Irak, malmenés, devenus les boucs émissaires des milices à la fois chiites et sunnites, des Kurdes comme des Arabes ; ceux de Syrie, cibles des insurgés mais aussi des bombardements du régime ; ceux d’Égypte, qui durant ces dernières années ont vu leurs églises saccagées, leurs offices perturbés et leurs fidèles assassinés ; à ceux du Liban enfin, qui ont connu durant la guerre, et notamment depuis les accords de Taëf en 1989, une véritable perte d’influence. Le souverain pontife vient redonner confiance à ces chrétiens catholiques, orthodoxes ou protestants, qui choisissent souvent la voie de l’exil alors qu’ils constituent les racines mêmes de la chrétienté. Lire la suite

La France, grande (im)puissance au Moyen-Orient

Pourquoi la France est-elle impuissante – sinon absente – devant les événements de Syrie ? Certes, le ministre des Affaires étrangères s’égosille à demander le départ de Bachar Al Assad. En vain : soutenu par la Russie, l’Iran et la Chine, le régime syrien se maintient et semble gagner du terrain sur les insurgés.

Ces derniers, pourtant, sont régulièrement alimentés en armes, en hommes et en matériel par le Qatar et l’Arabie séoudite qui ont, si l’on peut dire, tombé le masque, puisqu’ils appuient partout où ils le peuvent les salafistes aussi bien que les islamistes, faisant passer ces derniers pour des modérés aux yeux de l’opinion publique. Lire la suite

Dernier ouvrage paru

DICTIONNAIRE DU MOYEN-ORIENT (sous la direction de)

Bayard, 2011 Plus d’informations   Autres publications   Extraits

Le Moyen-Orient fait la une de l’actualité depuis des mois, les peuples arabes semblant au départ décidés à reprendre la main sur le destin de leurs pays. La structure même de cet ouvrage sans équivalent, dirigé par Antoine Sfeir, a été conçue pour donner toute sa place à ces révoltes.

Il s’ouvre sur un état des lieux signé par six des auteurs les plus reconnus : Alexandre Adler, Christian Chesnot, André Miquel, Antoine Sfeir, Robert Solé, Benjamin Stora. Ils analysent… (lire la suite)

Revenir en haut de la page