« Ils puent !  » Les Cahiers de l’Orient, septembre 2015

imageMon éditorial dans le numéro d’automne des Cahiers de l’Orient.

Que la société civile au Liban réagisse à un problème sociétal et décide de réclamer pour cela, dans la rue, la démission du gouvernement et l’organisation d’élections législatives pourrait nous rassurer sur une jeunesse enfantée par la guerre qui se réclame d’une révolution. Mais laquelle ?

Aujourd’hui la scène politique libanaise est verrouillée par des personnages ancestraux qui en aucun cas n’accepteront volontairement l’introduction d’un acteur trublion dans leur cénacle. L’histoire de ce pays est émaillée de révolutions inachevées : Tanios Chahine au XIXe siècle, les comités d’indépendance à la veille de la Grande Guerre, l’indépendance elle-même, biaisée dès le début (« Deux négations ne font pas une nation ») [1], la révolte du général Aoun… Lire la suite