Pourquoi l’Etat islamique aurait-il intérêt à attaquer la Turquie ? Sputnik, 29/06/16

LE DÉSORDRE MONDIAL – Rachel Marsden
30.06.2016 à 16:03 (mis à jour le 01.07.2016 à 09:32)

On pourrait dire que les actions de la Turquie ont souvent servi aux acteurs terroristes. Aujourd’hui, à la suite d’une attaque sur l’aéroport d’Istanbul qui a blessé au moins 147 personnes et tué au moins 36, les bénéficiaires ne semblent pas reconnaissants.
Ecouter l'émission

 Écouter l’émission – 00:00 / 27:09 Lire la suite

Bachar Al Assad conforté par les divisions – L’Opinion, 27 mai 2013

l'Opinion logo
Publié le lundi 27 mai à 09h39
Mis à jour le mercredi 29 mai à 09h45
Autres chroniques dans L’Opinion

« Dans le conflit syrien, la France, comme l’Europe, a montré 
à la fois son impuissance, ses hésitations, en un mot son inexistence »

AS L'opinion

La bataille de Qousseir, cette ville syrienne au sud d’Alep, constitue un véritable tournant dans la guerre civile qui ravage la Syrie depuis plus de deux ans. Cette petite ville tombée aux mains des insurgés contrôle à la fois la route Damas-Homs et celle qui mène à Alep, mais est surtout indispensable pour l’approvisionnement en armes en provenance du Liban, que ce soit à destination des opposants à Bachar Al Assad ou à celle des loyalistes. Lire la suite

La France, grande (im)puissance au Moyen-Orient

Pourquoi la France est-elle impuissante – sinon absente – devant les événements de Syrie ? Certes, le ministre des Affaires étrangères s’égosille à demander le départ de Bachar Al Assad. En vain : soutenu par la Russie, l’Iran et la Chine, le régime syrien se maintient et semble gagner du terrain sur les insurgés.

Ces derniers, pourtant, sont régulièrement alimentés en armes, en hommes et en matériel par le Qatar et l’Arabie séoudite qui ont, si l’on peut dire, tombé le masque, puisqu’ils appuient partout où ils le peuvent les salafistes aussi bien que les islamistes, faisant passer ces derniers pour des modérés aux yeux de l’opinion publique. Lire la suite